Historique

Written by Super User. Posted in Uncategorised

Tout commence en 1968 !

Dix-sept joueurs de tennis évoluent sur les terrains de l’avenue Bozière au sein de l’ASART (Association Sportive de l’Athénée Royal de Tournai). Cependant les installations de l’avenue Bozière sont mal adaptées au tennis et surtout au tennis de compétition. Malgré de nombreuses interventions auprès de l’administration communale de l’époque aucune amélioration n’est apportée à ces installations et quelques responsables décident alors qu’il est sans doute temps d’aller voir ailleurs.

Il existe là un terrain en brique pilée appartenant à la famille Desclée laissé à l’état d’abandon. L’autorisation est demandée au propriétaire de pouvoir fréquenter ce court, moyennant remise en état aux soins des demandeurs. Une association nouvelle voit le jour : FRIBREDO. Tout est à faire : il faut débroussailler, refaire le terrain de fond en comble, réparer les clôtures, aménager des vestiaires, et bien sûr … un bar ! Qu’à cela ne tienne, dès le mois de mars 1969, une équipe s’attèlle à la tâche, avec beaucoup de courage, et … plus ou moins de compétence. Pour le terrain cela avance bien et début avril Jean-Paul Donnez frappe les premières balles. Hélas lorsqu’il essaie de servir, la balle s’enfonce dans le sol ! Il fallait recommencer, et enlever l’excédent de brique pilée.

Du côté des vestiaires, il y avait moins de problèmes. Mais c’était quand même folklorique. Aucun bâtiment n’étant sur place, les responsables avaient tout simplement racheté un vieil autocar. L’habitacle, divisé en deux sur sa longueur, servait de double vestiaire, et à la place du moteur se trouvait la réserve de bières et limonades. Malgré ces conditions précaires, et aidés par un climat particulièrement favorable cette année là, l’association se retrouva à la fin de la saison avec plus de 40 membres inscrits.

En 1970, la commune de Vaulx (dont le bourgmestre est R. Van de Walle) offre aux joueurs de venir s’installer sur la plaine de la Trondeloire où la commune construit deux nouveaux terrains de tennis. Les vestiaires sont communs avec ceux du football vétéran et le bar est en fait le pigeonnier de R. Van de Walle. Le président est René BREBAR et c’est lui qui baptise le club "Vautour" (Vaulx-Tournai), le secrétaire est F. Hernoe et la trésorière J. BREBAR. Des cours sont donnés gratuitement aux débutants par les chevronnés et rapidement le club se retrouve avec plus de 80 membres.

Dès la 2ème année, le club s’agrandit et un troisième terrain est construit. Le grand chalet en bois sera bientôt construit et il permettra au Vautour d’avoir des vestiaires et un bar réunis en un même endroit et fréquenté uniquement par les tennismen.

L’année 1972 voit le jeune club Vautour décrocher son premier titre de champion du Hainaut en interclub division 6

En 1973, les terrains 4 et 5 sont construits par la commune. C’est également en cette année que prend forme le projet de construire à Vaulx une salle omnisports, dans laquelle le Vautour entrevoit de pouvoir évoluer l’hiver. Le projet sera rapidement mené à bien, et l’on peut affirmer que la salle du Pas du Roc (c’est le nom choisi par R. Van de Walle) est une réussite ; mais très vite l’on se rendra compte que la cohabitation avec les autres disciplines est très difficile : les sports d’équipe réquisitionnent les heures le plus favorables, et il ne reste pour le tennis que les miettes.

En 1974, le Vautour procède à l’agrandissement du chalet de façon à rendre les vestiaires et le bar plus vastes car le nombre de membres continue à progresser et atteint presque 400. le nombre d’équipes d’interclub progresse également : plus de 10 équipes sont alignées.

Durant l’hiver 78-79, une nouvelle idée fait son apparition : il devient nécessaire pour le Vautour de pouvoir disposer d’une salle de tennis. La salle du Pas du Roc se trouve fort près du club mais son occupation doit être partagée avec toutes les autres disciplines sportives, ce qui laisse très peu de place pour le tennis Le

président et son comité entament alors une longue et épuisante étude : il faudra un an et demi de dossier pour réunir toutes les conditions nécessaires à la construction du double hall de tennis et de ses annexes (bar, vestiaires, salle de réunion, secrétariat). Dans la foulée, il fallut faire face à un autre problème : la construction du hall nous privait d’un terrain extérieur, à un moment où le nombre de membre aurait exigé de disposer de plus que des 5 terrains restants.

Durant l’hiver 79-80 une poignée de membres réalisent deux nouveaux terrains (6 & 7) sous la houlette de Jacques D’HAENE. Le pari a été tenu et les membres disposeront de suffisamment de place pour l’été 80 et ils pourront jouer la saison d’hiver 80-81 dans les installations couvertes du Vautour.

En 1990 un terrain supplémentaire (n°8) est construit en collaboration avec Obourg granulat. Il s’agit d’un terrain expérimental en très fin gravier rouge. L’expérience ne sera pas concluante, et le terrain sera par la suite recouvert de brique traditionnelle.

La demande de place pour les jeunes devient de plus en plus importante et en septembre 1994 le Vautour fait l’acquisition de l’espace disponible de l’autre côté de la rue du Cimetière.

Durant l’été 1995 une nouvelle salle comportant deux terrains couverts a été construite ainsi que 3 nouveaux terrains extérieurs. Le club comporte désormais 11 terrains extérieurs et 4 terrains couverts.

En 2006 le club est devenu le premier club Hennuyer à remporter le titre de champion de Belgique en Interclubs Nationale 1.